Photo-FAP (P-FAP)

L’idée en 1 ligne :
Filtre à particules nouvelle génération à base de Photocatalyse pour voiture
L'idée :

Stagiaire ingénieur en 2016 dans un labo écossais, j’ai travaillé sur un projet européen Light2cat qui vise à développer des solutions de photocatalyse pour dépolluer l’air ambiant (particules fines et gaz nocif comme le NO3). La solution basique est de faire appel à des crépis photocatalytiques appliqués sur les murs et exposés aux UV naturels du soleil.

L’idée de cette innovation me vient du système utilisé durant mon stage pour quantifier la capacité du TiO2 à dépolluer l’air.

Le principe est le suivant : exposé à la lumière ultraviolette, le TiO2 est en mesure d’initier des réactions d’oxydo-réduction à sa surface et de décomposer les gaz d’échappement comme le NO3 et les particules fines en produits de réactions moins nocifs (CO2 et eau), ce qui en fait un procédé anti-pollution très intéressant.

L’idée serait de produire un système au design cylindrique (pour s’adapter sur le tuyau d’échappement), comportant une ou plusieurs surfaces assemblées de TiO2 éclairées par des leds ultraviolettes, dans lequel s’écoulerait les gaz d’échappement pour être traités et rendus moins nocifs.

Cette solution alternative s’adresse aux motoristes pour renouer avec les normes anti-pollution et éviter la déficience d’image par rapport aux FAP classiques qui une fois saturés montent en température pour réaliser une combustion des particules en produits quasiment aussi nocifs. Cette solution par rapport au crépis traire le problème directement à la source.
Obstacle : nocivité TiO2

Le créateur :
Nom : Victor LEGER

Voter
Chargement...